21 juin 2007

Présents : N.Champ, H.Chauvin, D.Dussert, F.Perrot, D.Pinsolle, C.Piot, E.Sallée, P.Simon, T.Truel, O.Girardin-Thiebaud.
Excusés : M.Boisson, V.Chatelain-Cadiou, F.Buttay, F.Dubasque, C.Guillaume, G.Lamarque, C.Marache J.Puyaubert, M.Trouvé, G.Ziavoka.

Le groupe accueille deux nouveaux venus : O.Girardin-Thiebaud et Emmanuel Sallée.

Bilan de la journée d’études du 30 mai sur « le mensonge en politique »

Grâce aux soutiens de Christophe Bouneau  qui nous a accueillis à  la MSHA et de Sylvie Guillaume qui nous a apporté l’aide financière de l’IUF, grâce au travail de Marie Boisson et à la participation des professeurs Agostino, Figeac et Mougel,  la journée s’est déroulée dans d’excellentes conditions. Elle a bénéficié d’une assistance qui a largement dépassé le cadre des communicants et présidents de séance. Ses débats ont rencontré des échos très favorables. Ont été particulièrement salués la qualité des communications et l’esprit d’équipe qui animaient les participants. Le bilan est donc très positif et nous encourage à poursuivre sur cette dynamique.

Les versions écrites des communications doivent être transmises le 5 juillet. Elles seront relues par un groupe composé de M.Boisson, N.Champ, F.Dubasque et C.Piot. La publication est prévue pour la fin de l’année 2007. Les modalités de la distribution seront examinées à la rentrée.

Un débat a lieu  sur les modalités d’exploitation de cette journée et l’élaboration de notre programme de recherche. Deux stratégie sont possibles :

– partir du mensonge pour se diriger vers de nouveaux thèmes, comme le mythe, la repentance, la manipulation ou la sincérité

– approfondir notre réflexion sur le mensonge en s’appuyant sur les conclusions de FC Mougel ( jointes à ce compte rendu ) : le thème de la réception du mensonge au centre  des débats de la journée est ici à nouveau évoqué.

Il est proposé aux membres du groupe de réfléchir à la définition d’un axe et d’une problématique de recherche pour la rentrée. La question de l’élargissement du groupe et alors posée, et en particulier, celle de l’association des modernistes. Tous ceux qui sont intéressés par les activités du groupe, mais qui sont gênés par l’adjectif « politique », sont invités à participer à cette réflexion afin d’envisager l’intégration de leurs thèmes de recherche ( l’intitulé du groupe peut très bien évoluer et abandonner la stricte référence à l’histoire politique au profit d’une dénomination plus globale comme « politique et sociétés » )

Calendrier de l’année 2007-2008

Le principe d’une réunion tous les deux mois est reconduit. Un calendrier général est retenu :

–    septembre
–    fin novembre
–    fin janvier
–    fin mars
–    mai-juin

La prochaine journée d’études pourrait avoir lieu en avril, notamment pour permettre aux étudiants de Master d’ y assister : cette question sera examinée en septembre.

Les réunions de l’année prochaine seront organisées en deux temps :

– diffusion de l’information et, éventuellement, comptes-rendus de manifestations

– réflexion autour d’un travail ( publié ou en cours ) dont le thème participe, si possible, à notre problématique de recherche.

Il faudra fixer le jour de la réunion en fonction des disponibilités de chacun. Pour celle de septembre, le mercredi 19 septembre à 17h est proposé ( sous réserves ).

Perspectives

– Les Archives départementales de Dordogne ont manifesté leur souhait de renforcer leur collaboration avec les chercheurs et de créer un lien avec notre groupe. Des contacts similaires semblent possibles à Agen ou à Mont-de-Marsan. Néanmoins, si cette perspective est séduisante, elle est aussi très floue. Nous avons donc retenu le principe d’une rencontre, dont les modalités sont à fixer, afin de mieux comprendre ce qu’attendent de nous les conservateurs départementaux.

– Francois-Charles Mougel et Séverine Pacteau se sont montrés très intéressés par notre journée et sont prêts à solliciter des doctorants de Sciences Po Bordeaux pour les associer à nos travaux.

– François Dubasque, par l’intermédiaire de Christine Manigand, Professeur à l’Université de Poitiers,  est en contact avec Sciences Po Paris et son  groupe de jeunes chercheurs. Une collaboration peut se mettre en place sous la forme, par exemple, d’une participation à notre prochaine journée d’études

– Un atelier informatique se mettra en place, peut-être dés le début du mois de juillet, plus certainement en septembre. Nous allons reprendre contact avec M.Peyronnet qui s’est déclaré prête à nous aider pour travailler sur la cartographie informatique. Des journées peut être également organisées autour de Powerpoint ou Access.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *